Entrainement Mars 2014

6 jours après les Crêtes de Spa, voici le petit compte-rendu d’entrainement mensuel.

On ne va pas tourner autour du pot : je suis déçu par mon mois de mars.

Le quantitatif est correct mais trompeur :

  • 195 km (en incluant la course),
  • 13 sorties, soit une moyenne de 15 km par sortie (merci aux Crêtes de Spa),
  • vitesse moyenne un peu inférieure à 10 km/h (foutues Crêtes de Spa).

Pour le qualitatif, une seule sortie « longue » de 22 km sinon j’ai plafonné à 15 km. Pas par manque de volonté mais :

  • j’ai dû passer 2 week-ends à faire des réparations au lieu de faire des sorties longues,
  • mes nouvelles chaussures m’ont provoqué une périostite au tibia gauche, j’ai donc levé le pied.

Résultat : j’ai manqué de jus aux Crêtes de Spa. A partir du 30ème kilomètre, j’ai commencé à me demander ce que je faisais là. Heureusement que je savais les 15 derniers kilomètres roulants… Autre problème :  je cours en descente comme une clé à molette nage dans un grand bassin. Je me suis donc fait mal au genou droit pendant la course. Cette douleur m’a handicapé sur la fin mais a disparu dès le lendemain. Ouf !

Mon programme de la semaine écoulée :

  • Dimanche : impossible de descendre les escaliers sans m’accrocher à la rembarre
  • Lundi : idem mais un peu mieux
  • Mardi : idem mais encore un peu mieux

Depuis mercredi, les courbatures ont disparu mais la périostite est toujours présente et cela m’inquiète. Je n’ai donc pas couru. Je vais quand même reprendre l’entrainement ce week-end, notamment pour une raison indiquée en fin de post. La douleur au tibia disparaît quand je suis chaud.

Le prochain grand objectif reste  l’Ultra-trail du Puy Mary Aurillac (105 km – 5.600m de D+). 3 mois d’entrainement pour être capable de faire 2 fois la distance du Trail de Spa et 2,5 fois son dénivelé, le tout à une altitude moyenne de presque 1.000 m supérieure à Spa ? Je me pose des questions et j’ai une petite baisse de moral. Je vais essayer de suivre un programme sérieux :

  • 4 sorties par semaine comprenant au moins
    • 1 sortie longue supérieure à 30 km
    • 1 sortie moyenne en côtes / descentes pour améliorer mon déroulé
  • distance totale par semaine de 70 / 80 km
  • entrainement de nuit à la frontale
  • un week-end choc fin mai (100 km en 3 jours).

+ 2 courses en passant pour s’amuser :

Début Juin, je ferai le point et déciderai de participer ou de me dégonfler (que mon épouse traduit par « devenir raisonnable »). Pas question de prendre le départ si je ne pense pas pouvoir terminer (d’autant plus que mon frère a promis de m’abandonner sur le chemin si je mets en péril les barrières horaires).

J’ai tout de même LA motivation pour m’entrainer : MA NOUVELLE MONTRE !!! Reçue ce soir, je la teste dès demain et ferai un compte-rendu d’ici quelques jours. Exit la Nike+ GPS (que je vais essayer de revendre à un bobo), place à l’Ambit 2R !

Ce contenu a été publié dans Entrainement, Journal. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *