Mizuno Wave Cabrakan 5, grosse déception

La mauvaise impression ressentie lors de ma première utilisation des Mizuno Wave Cabrakan 5 se confirme malheureusement : après 5 sorties représentant un total de 60 km, j’ai encore et toujours l’impression de courir avec des sabots aux pieds, j’ai les mollets douloureux, je me traîne.

Comme il est toujours possible d’incriminer une baisse de forme passagère, je me suis livré à une expérience intéressante ce matin. Lorsque le temps est incertain, je fais l’écureuil autour de chez moi : j’ai un parcours de 3,5 km avec une côté de 50 m de dénivelé que je fais entre 3 et 6 fois.

Aujourd’hui dimanche j’ai couru les 2 premiers tours avec les Cabrakan puis, dégouté par les mauvaises sensations, j’ai enfilé mes fidèles  Mizuno Ascend 7M. Immédiatement, je me suis senti mieux. Au-delà des sensations, les chiffres parlent d’eux-mêmes :

  • Avec Cabrakan :
    • Tour 1 : 22’13
    • Tour 2 : 22’08
  • Avec Ascend :
    • Tour 3 : 20’58
    • Tour 4 : 21’17
    • Tour 5 : 21’21
    • Tour 6 : 21’12

Je pèse 66 kg pour une taille de 1m72. J’ai acheté les Cabrakan pour avoir un peu plus d’amorti qu’avec les Ascend. En fait d’amorti, je suis collé à la route. 🙂

Alors, que faire des Cabrakan ? Je vais essayer de les échanger au magasin. Si ce n’est pas possible, je leur donnerai une nouvelle chance après les Crêtes de Spa. Sur le terrain difficile et rocailleux de l’UTPMA, l’amorti et la stabilité pourront être appréciables.

D’ici là, retour aux Mizuno Ascend !

 

Ce contenu a été publié dans Journal, Matériel. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *