Test des Mizuno Wave Rider 17

Je me réveille sans doute un peu tard en testant la version 17 de la Wave Rider alors que Mizuno va probablement lancer la version 19 ! Mais croyons à la transmission du patrimoine génétique entre les différentes générations de chaussures et espérons que mes commentaires seront utiles à tout acheteur potentiel de la Rider 19. 🙂

Voici les chaussures :

Mizuno Wave Rider 17

J’ai couru environ 500 km avec ce modèle, sur route et sur chemin mais pas en compétition. Je les ai achetées pour remplacer mes Mizuno Wave Precision 13 M arrivées en fin de vie. J’avais fini par bien m’habituer aux Precision dont j’appréciais la légèreté (243 g) mais auxquelles je reprochais un manque de stabilité. Idéales en compétition sur route mais pas terribles sur des chemins.

Avec les Wave Rider 17, la stabilité est là. Les chaussures tiennent bien au pied et je les ai régulièrement utilisées en mode trail (chemins en forêt). Côté drop on est sur un classique 12 mn que j’affectionne. Sur la balance elles ont théoriquement un poids identique aux Precision 13 (240 g) mais donnent l’impression d’être plus lourdes à l’usage, sans doute par manque de dynamique, toujours par rapport à la Precision 13 qui était une vraie bombe.

Il est par contre quasi-impossible de les utiliser sur terrain boueux, la semelle étant très lisse :

Mizuno Wave Rider 17 - Semelle

Le gros reproche que je fais à ces chaussures est leur usure rapide. Voici l’état du mesh après 300 km, un trou de chaque côté du pare-pierre, sur les 2 chaussures. Pas sérieux pour des chaussures de ce prix-là (140 Euros) :

Mizuno Wave Rider 17 - Mesh

Au final, ce sont des chaussures très agréables, bonnes sur tout type de terrain mais excellentes nulle part : manque de dynamisme pour la compétition, un peu raides pour les longues distances (au-delà de 15 km), impossibles à utiliser sur terrain boueux.

Si je trouve une bonne opportunité en soldes (30 à 50 %), j’achèterai probablement un modèle 18. Par contre au prix « normal », pas question, la qualité de fabrication n’étant pas au rendez-vous. Je chercherai sans doute un modèle plus dynamique pour la compétition (10 km à 20 km). J’aurais dû acheter une autre paire de Wave Precision 13 quand c’était encore possible…

Ce contenu a été publié dans Journal, Matériel. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *