Entrainement Avril – Mai – Juin 2019

Je viens sans doute de vivre la pire période depuis mes débuts en course à pied en 2011. La blessure qui m’a contraint à renoncer à la Bouillonnante fin Avril s’est à nouveau aggravée en Juin après un léger mieux en Mai, me contraignant à stopper toute activité pendant 2 semaines complètes.

Reprenons dans l’ordre…

En Avril, j’ai fait 175 km en 11 sorties. A mon retour de Madère, arrêt de 11 jours pour soigner mollets, tendons d’Achille et fasciite plantaire. Rien que ça…

En Mai, grâce à ce repos et 2 séances d’ostéo, je peux reprendre un entrainement quasi-normal : 205 km en 15 sorties. Je participe au 20 km de Bruxelles le 19 Mai et j’explose au passage mon record en 1h30’1 » (5 mn de moins que mon précédent) en courant en Brooks Cascadia. Je continue à avoir mal aux tendons les matins au lever mais comme cela dure depuis des mois et que la douleur s’estompe en courant, je ne m’inquiète pas trop. Quant à la fasciite plantaire, elle disparait progressivement grâce à mes semelles orthopédiques. Fin Mai, les douleurs aux tendons s’accentuent et je renonce à ma participation au Grand Trail du Saint-Jacques.

En Juin, je continue à m’entrainer (151 km en 11 sorties sur les 15 premiers jours du mois) mais les douleurs aux tendons d’Achille (surtout le gauche) ne font que croitre. J’en arrive à un point où il me devient impossible d’effleurer le tendon gauche, le simple fait d’enfiler une chaussette est douloureux. Je retourne chez mon ostéo et son verdict est sans appel : soit j’arrête (vraiment), soit je risque la rupture du tendon et, vu mon âge canonique, je peux dire adieu à la course à pied. Je passe à 2 séances de kiné / crochetage par semaine et étirements / glace les autres jours et (me) promet de ne reprendre que lorsque l’inflammation aura totalement disparu.

A fin Juin, après 2 semaines d’arrêt complet, je me sens résolument mieux :

  • les fasciites ont totalement disparu depuis que je porte mes semelles orthopédiques,
  • mon tendon droit est quasi-guéri,
  • le tendon gauche est encore un peu douloureux mais j’arrive maintenant à le malaxer alors que 2 semaines auparavant je ne pouvais qu’à peine l’effleurer.

Même si je dois attendre le OK médical, je vais sans doute reprendre doucement l’entrainement en début de semaine prochaine (début juillet). Pas trop le choix : la CCC est maintenant dans 2 mois. Si je ne reprends pas un minimum l’entrainement je suis sûr de ne pas terminer alors qu’en reprenant je risque au pire de me refaire mal. Entre la certitude de l’échec et le risque d’une récidive, je choisis le risque ! L’avenir me dira si je fais un choix intelligent ou non.

Inutile de préciser que je ne suis pas dans une condition psychologique idéale pour courir la CCC qui est mon objectif depuis 2015 (!). Jusqu’au bout je vais angoisser à l’idée de me blesser à nouveau et je sais d’ores et déjà que je ne serais pas dans une condition physique optimale. Croisons les doigts pour que cela passe quand même. Je mérite un peu ce qui m’arrive : j’aurais depuis longtemps dû soigner ces douleurs aux tendons et me reposer beaucoup plus en Mai au lieu de courir à fond le 20 km de Bruxelles. Mais ce n’est pas à 50 ans que l’on devient raisonnable…

Ce contenu a été publié dans Entrainement, Journal. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *