Entrainement Mai 2017

Comme prévu après le Radicassant, petit mois de Mai : seulement 183 km en 11 sorties (16,6 km par sortie tout de même). Pour être honnête, je voulais lever le pied (et un peu le coude :-)) sur ce mois mais rester au-dessus de mes performances sur le mois de Mai des années précédentes. C’est raté : il me manque 64 km pour battre mon record de Mai 2016. Challenge repoussé à 2018 !

La météo ne m’a pas trop aidé : pluie sur une semaine et chaleur caniculaire sur une autre semaine. J’ai décidé au final de ne pas courir le 20km de Bruxelles et je m’en félicite au vu des conditions. Heureusement il n’y pas eu de décès mais  23 évacuations vers les hôpitaux.

Je suis de toutes façons de moins en moins motivé par les « petites » distances. Je trouve beaucoup plus difficile (et dangereux pour le cœur) de courir vite que de courir longtemps. A un certain niveau d’entrainement, courir longtemps devient plus un problème mental qu’un problème physique (à condition de ne pas viser le classement). Le trail est un sport de vieux, il n’y a qu’à voir l’âge moyen des coureurs de l’UTMB 🙂 (47 ans sur la dernière édition de mémoire).

Qualitativement, j’ai privilégié les entrainements en côte. J’ai fait plusieurs sorties à plus de 500m de D+, sur 16/17 km. Pas évident sur Bruxelles, je raconterai ça dans un futur article. J’espère que cela m’aidera à faire un bon temps sur le Trail de la Côte d’Opale début septembre.

Pour le mois de Juin, retour aux affaires, je compte bien revenir dans les kilométrages de ce début d’année, avec plus de dénivelé. Rendez-vous dans un mois !

Ce contenu a été publié dans Entrainement, Journal. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *