Forêt de Soignes sous la neige

Je parle souvent de la forêt de Soignes comme l’un de mes lieux favoris d’entrainement sur Bruxelles. Ce n’est pas aussi bien que Spa mais très agréable tout de même et il y en a pour tous les goûts :

  • en suivant les vallées (et le GR), vous pouvez avoir des parcours très faciles, bien adaptés à une balade à pied (les vélos sont souvent interdits);
  • en suivant les drèves (voies carrossables bordée d’arbres, du néerlandais « dreef », qui signifie allée), vous pouvez faire des parcours un peu plus exigeants en dénivelé (en faisant attention aux vélos et VTT).

Une fois n’est pas coutume, il a neigé à Bruxelles ces deux derniers jours. J’ai fait ma sortie matinale (14 km) en forêt de Soignes et j’en ai profité pour ramener quelques photos. Les photos sont un peu tristounettes mais je vous assure que c’est très joli ! Je joins aussi un morceau de la trace GPX de la partie du parcours en forêt pour ceux que cela intéresse.

Le départ a lieu du parking de la Drève des Deux Montagnes. Sur le parking, faites face au panneau d’information et prenez le chemin qui passe derrière, en vous dirigeant sur la droite. Sans le savoir, vous courez sur une ancienne voie ferrée. Un peu plus loin sur la gauche (après la maison, au niveau des barrières en bois), prenez le sentier du Vuylbeek qui descend le long d’un ruisseau :

Aux intersections, toujours choisir le chemin qui part en face (et toujours le sentier du Vuylbeek)

  • Intersection avec la Drève de l’Infante

  • Intersection avec la Route des Tumuli

Après l’intersection, vous longez un lac et des marécages :

Jusqu’à présent le sentier a plutôt été en descente ou plat avec de minuscules raidillons. Une petite côte sèche vous permet de déboucher à nouveau sur la Drève des Deux Montagnes. La forêt a été massacrée mais il parait que c’est pour la bonne cause. Espérons ne pas voir un projet immobilier pousser à la place des arbres…

A noter que c’est l’emplacement d’un camp néolithique (et ici). Difficile d’en observer les vestiges pour un néophyte. Plus évidents à trouver : les restes de deux tumuli (d’où le nom de « Route des Tumuli ») de la même période en poursuivant sur la Drève pour revenir au parking … mais ce n’est pas notre route.

Au lieu de ça, traversez la Drève et le plateau pour rejoindre (après une descente et une montée bien raides) le tristement nommé « Vallon des enfants noyés » (et le lac du même nom). La légende d’enfants noyés à cet endroit remonterait au début du 18ème siècle. Mais, rassurez-vous, pas de fantômes en perspective, ce nom charmant proviendrait d’une erreur de traduction : un meunier, du nom de Verdonck ou Verdroncken, possédait, au bord de cet étang, un moulin dont ses enfants ont hérité à sa mort. “kinderen Verdroncken“ (« les enfants de Verdroncken ») aurait donc été traduit littéralement par “enfants noyés » (plus d’info sur ce blog).

On rejoint alors à nouveau la route des Tumuli et les 2 étangs du Fer à Cheval :

Toujours sur le principe de « je prends le sentier en face à chaque intersection », engagez vous sur le sentier du Bock qui remonte (parfois de manière un peu raide) sur le plateau :

A l’automne, le sentier du Bocq est magnifique : les feuilles en font un sentier doré.

Il suffit alors de rejoindre le parking en suivant la piste cyclable.

Voici la trace GPX :

C’est un petit parcours de 6 km sans grosse difficulté, que vous pouvez faire à pied avec des enfants, et qui donne une bonne vision des paysages qu’il est possible de rencontrer en Forêt de  Soignes. Il y a quelques jours, sur le même parcours, j’ai eu la chance de croiser un couple de chevreuils avec un faon. Je n’avais malheureusement pas mon appareil photo ce jour-là.

Ce contenu a été publié dans Entrainement, Journal. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *