GTLC – Grand Trail des Lacs et Chateaux – 1er Juin 2013

Comme prévu, nous avons couru – et terminé 🙂 –  le Trail des Barjots (une des courses du Grand Trail des Lacs et Châteaux) ce samedi.

Nous visions un objectif de 10h00 et nous avons mis 8h33, à peu près à la même vitesse que le Trail des Bosses (7,5 km/h).

La course était annoncée comme faisant 66 km et 2.516 m de dénivelé positif, nous l’avons mesurée à 64 km et 1.705 m de dénivelé positif. Passons sur les 2 km de différence sur la distance qui sont une marge d’erreur raisonnable.

Par contre, entre 2.516 m de dénivelé positif annoncé et 1.705 m de de dénivelé positif réel, on est loin de l’erreur expérimentale. Nous hésitons donc entre plusieurs scénarios :

  • la montre GPS de mon frère (une Suunto Ambit) ne fonctionne pas bien (c’est juste la meilleure),
  • l’organisateur ne sait pas ce qu’est un dénivelé positif,
  • l’organisateur n’a pas un GPS fiable.

Pas grave, allez vous me dire. Il suffit de télécharger la trace GPS sur le site de l’organisateur et tout équivoque sera levée. Manque de bol : impossible de trouver la moindre description du parcours.

Faisons un peu de mathématiques en revenant à la méthode de calcul des points UTMB.

« Pour les courses en une seule étape, une évaluation de l’effort est réalisée en additionnant la distance exprimée en km et le centième du dénivelé positif exprimé en mètres. Par exemple, l’effort estimé d’une course de 65 km et 3500 m de dénivelé positif est : 65 + 3500/100 = 100.

Aucune course représentant un effort inférieur à 65 ne peut être qualificative.
Une course avec un effort supérieur à 65 mais ne présentant pas un dénivelé positif significatif et/ou un parcours suffisamment technique pourra ne pas être qualificative.

En règle générale, les courses valent :

  • 1 point pour un effort estimé compris entre 65 et 89,
  • 2 points pour un effort compris entre 90 et 129,
  • 3 points pour un effort compris entre 130 et 179,
  • 4 points au delà. « 

Appliquons cette formule au Trail des Barjots :

  • Chiffres organisateur : 66 km + 2.516 / 100 = 91 => 2 points UTMB (de justesse),
  • Chiffres mesurés : 64 km + 1.705 / 100 = 81 => 1 point UTMB (loin du compte).

Reste la possibilité que le comité UTMB dans sa grande sagesse ait toutefois décidé d’octroyer 1 point supplémentaire eu égard à la difficulté du parcours…

Je vous laisse deviner le scénario que nous privilégions. 🙂 Pas grave, on a gagné nos deux points UTMB et pouvons donc nous inscrire à la CCC !

Avant de rentrer dans la description du parcours, nous voudrions mettre en garde les futurs participants sur l’existence de failles spatio-temporelles sur le parcours : des personnes qui étaient derrière nous se retrouvaient brutalement devant nous quelques kilomètres plus loin et ce, sans nous avoir doublés (le parcours est presque toujours en mono-trace mais fait de nombreuses épingles se prêtant bien à des raccourcis). No comment. Avant d’instaurer les contrôles anti-dopage à l’arrivée des trails, pourquoi ne pas instaurer des contrôles des traces GPS ? Quasiment tous les coureurs en ont un.

  • Le parcours

Le trail démarre au Lac de la Gileppe et se termine à Surister en passant par Spa. Sur le chemin, on croise 3 autres lacs (de mémoire) et un seul château, le château de Franchimont. Le parcours est quasiment à 100 % sur des chemins, beaucoup en forêt, le long des rivières. Le parcours alterne des grandes phases très roulantes (plat le long des rivières, descentes en forêt) et des raidillons où il faut marcher. Le parcours est très beau, surtout le long des rivières vers la fin du parcours. Voici la trace GPS :

  • L’organisation

L’organisation est très bien. 3 ravitaillements sur le parcours (environ à 17, 36 et 51 km) avec le minimum nécessaire (sucré / salé, fruits, eau et coca). Certains concurrents se sont plaints du fléchage, nous avons quant à nous relevé uniquement trois « points difficiles » :

  • au kilomètre 23 : un simple marquage au sol (flèche orange, sans autre mention) indique qu’il faut tourner à droite pour passer sous l’autoroute E40. Si des concurrents ne nous avaient pas précédés, on serait passé à côté;
  • au kilomètre 30,8 : nous n’avons pas vu le « tourne-à-droite » en forêt et sommes partis tout droit pendant environ 200 m avant de rebrousser chemin;
  • au kilomètre 36,5 : sur les hauteurs de Spa, le parcours fait une étrange épingle (descente sur une dizaine de mètres suivie d’une remontée immédiate sur le flanc de la montagne alors qu’un chemin s’ouvre devant nous) que nous avons failli manquer.

Le reste était parfait, au niveau de l’organisation du Trail des Bosses.

  • Le matériel 

Ma montre GPS Nike+ m’a lâchée au bout de 8h11 mais – heureusement – j’ai pu récupérer les 62 premiers kilomètres. Mes moyennes ne seront donc pas trop impactées. Je reste toujours sur le même avis : très bon GPS pour une utilisation « sportif du dimanche ». Sinon…

Mes Mizuno Ascend 7M sont parfaites. Bonne accroche, excellente tenue du pied. Rien à redire.

Mon sac à dos Salomon est parfait lui aussi. J’étais chargé comme une mule (1,5 l d’eau plus des rations de survie pour 1 semaine au cas où je me perde). Je ne l’ai pas senti.

Au niveau de l’alimentation, nous avons mangé toutes les 30 mn en alternant :

et épisodiquement :

Nous avons fini fatigués mais n’avons pas connu de grosse défaillance sur le parcours. Dans le futur, nous resterons sur ce ratio « manger toutes les 30 mn ».

CONCLUSION

Ce trail nous a beaucoup rappelé le Trail des Bosses : parcours de difficulté semblable, organisation professionnelle, fléchage impeccable. Le parcours est joli, même si on espérait voir plus de châteaux (notamment celui-ci qui figure pourtant le site de l’organisation).

En dehors de la polémique sur le nombre de points UTMB pour le Trail des Barjots, nous recommandons sans conteste ce trail … mais inscrivez-vous au parcours de 84 km pour assurer les 2 points UTMB … même si le dénivelé annoncé est probablement erroné (3.082m alors que le parcours est le même que le 66 km, en dehors des 18 premiers kilomètres entre le Lac d’Eupen et le lac de la Gileppe si nous avons bien compris le briefing) 😉

 

 

 

Ce contenu a été publié dans Courses, Journal. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à GTLC – Grand Trail des Lacs et Chateaux – 1er Juin 2013

  1. Etienne dit :

    Un seul mot : bravo !

    Sinon, pour le dénivelé, il me semble qu’en important la trace GPS dans Runkeeper, il recalcule le dénivellé. Si ça peut aider 😉

    Par contre, change ta montre, tu n’es plus un sportif du dimanche !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *