Pourquoi vos lacets se défont-ils tout seuls ?

Vous êtes sans doute tombés sur le même article dans l’un de vos journaux préférés. Tous les journaux se copient entre eux, certains oubliant malencontreusement de citer leur source même quand ils recopient mot pour mot.

Tous ces articles proviennent d’une dépêche AFP, qui elle-même reprend une étude publiée dans la revue britannique Proceedings of The Royal Society A, un journal scientifique publié par la Royal Society (l’équivalent de l’Académie des Sciences en France) qui traite de mathématiques, physique et sciences de l’ingénieur.

Je vais commencer par répéter ce que vous avez lu dans tous les autres articles, ce qui fera de moi un journaliste émérite qui vérifie et confronte ses sources :

  • Pourquoi les lacets se défont ?

[A cause d’] une action coordonnée du choc de la chaussure sur le sol et du balancement de la jambe. En étudiant les images d’un chercheur sur un tapis de course, ils ont relevé deux forces distinctes responsables du « délaçage » de ses chaussures. Pour commencer, le choc du pied avec le sol a pour effet de détendre le nœud. Puis, le balancement de la jambe fait glisser la boucle. Le tout agissant « comme une main invisible, desserrant le nœud et ensuite tirant sur les extrémités de vos lacets jusqu’à ce que tout se déroule », expliquent les chercheurs dans un communiqué.

  • Y a-t-il une solution ?

Aucune méthode de laçage n’est totalement fiable ! D’autres tests ont démontré que certaines techniques (il y en a pléthore) sont meilleures que d’autres pour éviter que les lacets ne se délacent, mais aucune ne semble, finalement, totalement infaillible.

(Source : Rédaction Europe1.fr avec AFP)

Les auteurs de l’étude comparent deux méthodes de laçage : la « faible » et la « forte » et j’avais un peu de mal à faire la différence entre les deux. Heureusement ils citent au début de leur publication (que vous pouvez trouver ici) une vidéo d’une conférence TED de 2005 qui explique pourquoi la plupart d’entre nous faisions nos lacets avec la mauvaise méthode (le fameux « laçage faible ») :

Les auteurs reconnaissent n’avoir pas pu creuser d’autres facteurs, comme la forme des lacets. De ma propre expérience les lacets ronds de mes Mizuno Kazan 2 se défont moins rapidement que les lacets plats de mes Mizuno Sayonara 3. Contre-intuitif…

En résumé, si vous voulez limiter le désagrément des lacets qui se défont :

  • passez au laçage fort tel que recommandé dans la vidéo,
  • choisissez des chaussures avec un range-lacets. En supprimant l’effet induit par le balancement de la jambe, vous éviterez que vos lacets ne se défassent totalement (mais vous ne pourrez pas éviter qu’ils se desserrent),
  • au passage, n’oubliez pas d’utiliser les fameux « trous qui ne servent à rien » sur vos chaussures pour éviter les ampoules :

J’aime la science quand elle m’aide à résoudre des problèmes du quotidien. 🙂

Ce contenu a été publié dans Journal, Matériel. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Pourquoi vos lacets se défont-ils tout seuls ?

  1. Etienne dit :

    Je suis impressionné ! J’ai hâte d’essayer mais j’ai peur que le mouvement de balancier donné par le déplacement avec les béquilles fausse le test 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *