Trail de Spa – 29 mars 2014

Premier objectif de l’année atteint : nous avons bouclé le Trail de Spa en 7h15 mn, nous finissons en milieu de classement. Nous visions entre 7h00 (exploit) et 7h30 (objectif), nous sommes pile-poil au milieu. Même si les cuisses sont encore douloureuses, nous avons bien digéré la course.

  • Le parcours

2 mots le qualifient : exigeant et magnifique.

Exigeant sans aucun doute : les premiers quarante kilomètres sont une succession de montées abruptes (dont 2 pistes de ski) et de descentes ne permettant pas de se reposer. Terrain sec en dehors de quelques petits passages boueux. Suivent ensuite 10 km très roulants en descente. Les 5 derniers km de parcours sont très vallonnés, avec 2 casses-pattes. Sadisme de l’organisateur ? Volonté de dépasser les 2.000 m de dénivelé positif dans un ultime effort ? Au final 54,5 km mesurés (contre 55 km annoncés). Par contre, le dénivelé « organisateur » semble encore une fois optimiste : 1.790 m mesurés sur Ambit et 1.840 m mesurés sur Nike + contre 2.017 m annoncés. 200 m de différence, ce n’est pas rien.

Magnifique aussi : beaucoup de mono-trace en forêt, temps splendide, température printannière (voire même un peu chaude). Le ciel était avec nous.

  • L’organisation

Parfaite : ravitaillements judicieusement placés et très bien achalandés. Le type de course où vous pouvez prendre le risque de partir avec un simple bidon. Le fléchage était lui aussi  parfait de bout en bout. Aucune hésitation à aucun moment de la course. Mystérieusement, au 36ème kilomètre, certains des concurrents filent tout droit au lieu de tourner à droite (alors que le fléchage est parfaitement clair).

Raccourci

Ce manque de concentration leur fait gagner presque 5 km sur le parcours. Mais pas de chance : il y avait un contrôle au ravitaillement du 38ème km. 🙂

Seul micro-bémol de l’organisation : le départ un peu loin du gymnase, beaucoup de personnes ont dû démarrer après le coup de feu, sans importance puisque le chronométrage était individuel par chip.

  • Le matériel

J’ai joué la prudence et couru avec du matériel éprouvé. Comme annoncé, j’ai couru avec ma vieille paire Mizuno Ascend 7M qui a fini à la poubelle après la course.

La Nike+ GPs a fonctionné sans problème de bout en bout. 5 mn après la fin de la course, elle m’annonçait « Battery Low » 🙂 Mais cela ne la sauvera pas : l’achat d’une nouvelle montre dans les prochains jours reste programmé !

  • CONCLUSION

Une très belle course que nous referons sans nul doute l’année prochaine et 1 point UTMB mérité. Nous sommes déjà qualifiables pour la CCC l’année prochaine !

Prochain grand objectif le samedi 21 juin 2014 : Ultra-trail du Puy Mary Aurillac (105 km – 5.600m de D+)/.

3 mois d’entrainement pour être capable de faire 2 fois la distance du Trail de Spa et 2,5 fois son dénivelé, le tout à une altitude moyenne de presque 1.000 m supérieure à Spa. Un peu fou pour être honnête… Voici quelques photos pour la mise en bouche.

Ce contenu a été publié dans Courses, Journal. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *