Voyage en Suisse et à Chamonix – Août 2019 (2/3)

Après une première semaine « culturelle » en Suisse, voici la suite de nos aventures dans les Alpes Suisses. Moins de villes et plus de nature au programme avec le début de la vraie montagne.

Samedi 17 août 2019 / Gsteigweiler – Grindelwald / 17 km

Nous sommes dans le massif de la JungFrau classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, plus précisément dans la station de Grindelwald, au pied de la face Nord de l’Eiger. Nous nous garons au parking Eiger+, situé en plein centre de la station et au pied de l’Office de Tourisme.

Notre idée initiale était de prendre le train pour aller à la gare la plus haute d’Europe mais au vu du prix des billets à partir de Grindelwald (190 CHF, soit 180 Euros par personne), nous changeons rapidement d’avis. Après les hôtels et restaurants, nous découvrons que téléphériques et trains sont aussi du racket très chers. Ce n’est pas que l’Auvergnat est radin mais il n’aime pas se faire empapaouter. Je voulais juste faire une visite et pas acheter le train !

Après le passage par l’office de tourisme, nous nous rabattons sur une des nombreuses randonnées offertes :

Distance totale: 18.77 km
Altitude maximum: 1768 m
Altitude minimum: 1020 m
Télécharger

Quelques photos valant tous les discours, je ne m’attarderai pas dans des commentaires oiseux. C’était juste superbe et pas trop difficile. Nous avons passé une journée magnifique.

(La fameuse face Nord de l’Eiger) Petit désagrément en sortant du parking : nous payons en espèce 50 CHF et rien ne se passe : notre ticket reste coincé. Nous choisissons une autre machine et payons en VISA sans autre problème (moi qui ai toujours cru que les Suisses étant friands d’espèces…). Nous appelons tout de suite le numéro de call center indiqué. Un jeune homme très poli nous répond. Après quelques échanges de mails pour lui indiquer nos coordonnées bancaires, il promet de nous faire rembourser. C’est quand même chouette la Suisse ! Enfin presque… 1 mois 1/2 après nous n’avons toujours pas reçu le remboursement promis. Histoire en cours…

Dimanche 18 août 2019 / Gsteigweiler – Grindelwald / 17 km

Le lendemain le temps est encore plus ensoleillé que la veille et nous partons le cœur vaillant pour une randonnée très ambitieuse (nous prévoyons de redescendre sur Grindelwald à pied par la route de la veille, ce qui allonge d’autant le parcours) qui doit nous faire monter à 2.681 m. Pour économiser nos forces et notre temps, nous investissons (à perte) dans un aller simple en téléphérique jusqu’à First.Tout se passe bien au début. Nous visitons la curiosité locale (le First Cliff Walk, gratuite et moyennement intéressante) : Un peu plus loin, mon fils nous montre fièrement et avec confiance notre destination finale (le sommet tout au fond) :Las, un peu plus loin, les semelles de ses chaussures commencent à se décoller. Nous essayons de les fixer avec ce que nous avons sous la main (nos bandanas):
mais il faut rapidement nous rendre à l’évidence : il ne pourra pas faire la randonnée prévue. Nous décidons de faire uniquement l’aller/retour jusqu’au Bachalpsee avant de redescendre en téléphérique à partir de First pour repasser dans la voiture lui prendre d’autres chaussures. Sage décision : en arrivant à la voiture il marche quasiment sur la plante des pieds nues. J’ai oublié de préciser : ses chaussures étaient de marque Décathlon mais héritées de père en fils depuis 15 ans. Je pardonne…

Voici le parcours et quelques photos (sans commentaires encore une fois) :

Distance totale: 6.89 km
Altitude maximum: 2271 m
Altitude minimum: 2156 m
Télécharger

De retour à la voiture, nous repassons par l’Office de Tourisme qui nous propose une randonnée, au pied de l’Eiger et donc de l’autre côté de la vallée. Le chemin est très pentu mais agréable au milieu des bois. Il reprend une partie du parcours de l’Eiger UltraTrail (que je décide aussitôt de courir un jour). Mais reconnaissons-le, c’est un peu moins joli de ce côté de la vallée.

Distance totale: 8.2 km
Altitude maximum: 1362 m
Altitude minimum: 981 m
Télécharger

Malgré la petite déception de ne pas avoir fait la randonnée initialement prévue, nous avons encore passé une magnifique journée. Nous recommandons particulièrement Grindelwald qui a tout pour plaire : des paysages magnifiques, beaucoup de randonnées, des chemins de trail balisés, des activités ludiques à partir de la station de First… Nous regrettons de ne pas avoir prévu plus de temps sur place mais la météo s’annonce maussade les deux jours suivants donc nous partons sans trop de regrets mais avec la ferme intention d’y revenir un jour.

Lundi 19 août 2019 / Gsteigweiler – Zermatt/ 155 km

Jusqu’au dernier moment, nous hésite entre 2 options. Le plus rapide (114 km, 2h15) est de passer par le tunnel ferroviaire du Lötschberg. Bizarrement pour la Suisse, le prix est raisonnable (environ 25 Euros).

Même si le temps est maussade, nous décidons de passer par le col du Grimpsel en espérant avoir de belles vues. La route est très roulante (et très appréciée des motards) et les paysages sympathiques, même par mauvais temps (il pleuvine) :

Un très mauvais point tout de même : pourquoi avoir enfermé deux pauvres marmottes dans un enclos ? Pauvres animaux…

En redescendant du col, dans la vallée, nous traversons plusieurs villages avec des chalets typiques de la région (le Valais) : Sachez qu’il est impossible d’arriver à Zermatt avec votre voiture. Il faut se garer à la ville de Täsch et ensuite prendre un train. Le parking de la gare est immense et quasi-désert. Il y a un train toutes les 20mn, ce qui correspond grosso-modo à la durée du trajet. Arrivés à la gare de Zermatt, nous décidons de rejoindre notre location à pied avec nos valises pour découvrir la ville. Pas une bonne idée : la ville de Zermatt est loin d’être plate et nous arrivons dans notre appartement en sueur. Heureusement l’appartement est parfait mais impossible de voir le Matterhorn (le Cervin en français) qui est dans les nuages. Partie remise…

Mardi 20 août 2019 / Zermatt/ 0 km

Partie remise, partie remise, facile à dire : ce mardi sera pluvieux toute la journée. Ce sera d’ailleurs le seul jour pluvieux de toutes nos vacances. Nous profitons d’une éclaircie pour nous balader dans la ville et faire quelques courses avant de déguster une raclette à l’appartement.

Il est très agréable de se promener dans la ville qui est entièrement piétonne à l’exception de petits bus électriques qui assurent la logistique des hôtels, le service de taxis et de bus. La rue principale est un shopping-center à ciel ouvert qui regroupe toutes les marques de luxe. Il y a beaucoup de monde dans les rues mais dès que l’on s’éloigne, le village redevient typique et calme :

Au final, nous passons une journée agréable, très cool. Un peu de repos ne fait pas de mal.

Mercredi 21 août 2019 / Zermatt / 0 km

Le beau temps et de retour et nous partons pour une randonnée exceptionnelle : l’Edelweissweg (le chemin des Edelweiss). Les seules Edelweiss que nous verrons seront dans un pot à l’entrée d’un chalet mais à part ça, quel bonheur ! A faire absolument si vous séjournez à Zermatt (et que vous aimez marcher).

Distance totale: 22.95 km
Altitude maximum: 2726 m
Altitude minimum: 1636 m
Télécharger

Après cette merveille randonnée, nous aurions aimé passer quelques jours de plus à Zermatt mais malheureusement il nous faut partir. Aucun doute : nous reviendrons un jour !

Jeudi 22 août 2019 / Zermatt – Montreux / 140 km

Nous partons avec beaucoup de regret de Zermatt et faisons un premier arrêt pour visiter la ville de Sion. Le centre-ville est sans grand intérêt hormis deux châteaux sur les hauteurs : le château de Tourbillon qui fait face au château-basilique de Valère. Un de mes amis m’avait fortement conseillé de demander la spécialité locale mais je m’en suis heureusement abstenu. Pour résumer Sion : bof, bof. Je sais, nous sommes difficiles (et un peu dépressifs d’avoir quitter Zermatt et les montagnes). Voici quand même quelques photos :
En fait, nous sommes assez pressés de rejoindre notre prochaine étape – Montreux – où un charmant hôtel nous attend : l’hôtel Masson, le plus vieil hôtel de Montreux qui a vu passer plusieurs célébrités dont Victor Hugo. L’intérieur de l’hôtel est conforme à nos attentes et nous ramène au XIXème siècle. L’accueil est très sympathique. Quant à l’extérieur, disons que l’hôtel s’est offert les services d’un très bon photographe. Le parc de l’hôtel est plus petit qu’il ne laisse espérer sur la photo, la vue pas géniale : notre chambre a une « vue à droite sur le lac Léman » (dixit) mais surtout une vue frontale sur le viaduc de l’autoroute. Très déçus…Tout n’est pas négatif : nous sommes à 500 mn du Château de Chillon que nous prévoyons visiter le lendemain (remarquez au passage le magnifique viaduc) :et de la promenade le long du lac : avec notamment la fameuse statue de Freddy Mercury qui a séjourné sur place :
Nous décidons de rejoindre la « vieille ville » de Montreux en espérant trouver un restaurant sympa mais c’est le néant absolu, la vieille ville ne présente strictement aucun intérêt, voici le seul bâtiment qui en vaille la peine (dans ma grande bonté) :


Si votre truc et de baguenauder le long du lac Léman et vous arrêter en terrasse pour regarder les passant(e)s, alors Montreux est faite pour vous. Sinon, arrêtez-vous 2-3 heures pour vous promener le long du lac et fuyez les hôtels hors de prix. Entre Sion et Montreux (à laquelle s’ajoute la route qui ressemble par endroit à un long défilé dans une zone industrielle), nous avons passé la pire journée de notre séjour en Suisse.

Vendredi 23 août 2019 / Montreux – Martigny / 40 km

Si vous connaissez la Suisse, vous allez trouver cette étape un peu étrange : « Le gars il se plaint que Montreux est nul et il va s’enterrer à Martigny. Il est pas bien dans sa tête le gars ! »

Ben oui, le gars a découvert 1 semaine avant le départ qu’il s’était planté dans ses calculs et qu’il lui manquait une nuit avant de rejoindre Chamonix. Du coup le gars a réservé en catastrophe au pied du col qui mène à Chamonix en se disant que la montagne est belle et qu’il y aurait bien une petite randonnée à faire dans le coin pour passer le temps.

Mais commençons par la belle surprise de la journée : le magnifique Château de Chillon. Nous nous y rendons à pied après un excellent petit-déjeuner à notre hôtel et passons la matinée à visiter ce château qui est bien plus grand qu’il n’y parait de l’extérieur. A ne pas manquer (avec un demi-tarif si vous avez couché dans un hôtel à Montreux, preuve manifeste qu’ils sont conscients et se sentent coupables d’arnaquer les touristes) :

Après cette excellente visite, nous nous dirigeons à Martigny à l’hôtel Campanile. Croyez-le ou non, c’est le meilleur hôtel que nous ayons fait en Suisse : refait à neuf, sauna / hammam au sous-sol, parking privatif à l’arrière et très bon restaurant de burgers au dernier étage :Je vous fais grâce des vestiges gallo-romains qui – en dehors de l’amphithéatre – sont inaccessibles et au milieu d’une zone HLM. En plus, j’avais oublié mon téléphone à l’hôtel 🙂

Que retenir de cette semaine ? Grindelwald et Zermatt où nous aurions pu aisément passer une semaine. Quant à Sion, Montreux ou Martigny, n’en faites pas un but de voyage. Passez-y si vous avez un après-midi à tuer.

Ce contenu a été publié dans Journal, Voyages. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *