Vaccination Covid-19 et Trail

Grâce à mon âge vénérable (53 ans cette année), me voici vacciné par l’état belge, enfin la région de Bruxelles pour être exact. Je dois d’ailleurs dire que c’était remarquablement organisé, ce qui n’est pas toujours le cas dans le plat pays.

J’ai bénéficié du vaccin Moderna avec 2 injections :

  • la première le 30 avril,
  • la seconde le 28 mai.

Selon ce site (tous les sites reprennent plus ou moins les mêmes chiffres), les effets indésirables les plus fréquemment signalés sont :

une douleur au point d’injection (92 %), une fatigue (70 %), des maux de tête (64,7 %), des myalgies (61,5 %), des arthralgies (46,4 %), des frissons (45,4 %), des nausées ou vomissements (23 %), un gonflement ou une sensibilité axillaire (19,8 %), une fièvre (15,5 %), un gonflement au point d’injection (14,7 %) et une rougeur (10 %). Les effets indésirables étaient généralement d’intensité légère ou modérée et se sont résorbés quelques jours après la vaccination.

Je ne suis pas médecin et ce que je décris ci-dessous ne concerne que ma modeste personne, certains des effets secondaires que j’ai ressentis pouvant être liés à d’autres causes. Il me semble toutefois intéressant de partager mon expérience.

Après la première injection, j’ai été un peu patraque pendant 24 heures, les symptômes ayant débuté environ 4 heures après l’injection. J’avais l’impression d’avoir un début de rhume : nez qui coulait, mal de tête, légère toux. Je suis resté au calme une journée, sans prendre aucun médicament et tout était rentré dans l’ordre le surlendemain du vaccin (que j’avais fait en milieu d’après-midi). Le point d’injection a été douloureux 2-3 jours avec le bras un peu engourdi. Bizarrement un dizaine de jours après l’injection, mon bras est redevenu très dur et rouge au niveau de l’injection, effet qui a disparu au bout de 2 jours.

Je n’ai tout d’abord ressenti aucun effet négatif sur ma performance, bien au contraire dirais-je puisque 3 jours après l’injection j’ai battu mon record personnel du marathon sur une sortie d’entraînement en Forêt de Soignes, passant de 3h50 à 3h35 ! Ai-je trop forcé ce jour-là ? Je ne pense pas. Toujours est-il que j’ai commencé les jours suivants à avoir des douleurs musculaires et ligamentaires très prononcées en haut des cuisses, douleurs qui m’ont contraint à me mettre au repos au bout de 2 semaines. J’ai d’ailleurs toujours des douleurs à la cuisse gauche.

La seconde injection a été beaucoup plus difficile à supporter. Cette fois-ci j’avais l’impression d’avoir attrapé la grippe. Les symptômes ont à nouveau commencé environ 4 heures après l’injection : légère fièvre (38,5 °C), nausées (je n’ai rien avalé pendant une journée), gros mal de tête et courbatures partout dans le corps. Là-encore les symptômes ont miraculeusement disparu 24 heures (quasiment heure pour heure) après leur apparition. J’ai suivi les recommandations du centre de vaccination en prenant un Dafalgan 1g toutes les 6 heures, ce qui me soulageait dans l’heure qui suivait, malheureusement que pour 2 heures environ.

Côté performances, j’ai clairement ressenti des effets négatifs : fatigue générale, augmentation de ma fréquence cardiaque au repos de près de 5 pulsations, manque d’énergie dans mes sorties avec l’impossibilité d’accélérer et toujours des douleurs articulaires et musculaires. Ma sortie d’aujourd’hui (une semaine et un jour après la seconde injection) est la première où je retrouve quelques bonnes sensations.

Que faut-il déduire de tout ça ?

Les douleurs articulaires et musculaires sont-elles dues au vaccin ou au fait que j’ai trop forcé 3 jours après la première injection ? Je n’en sais rien, peut-être les deux. Même si je n’ai pas eu l’impression de forcer lors de cette grosse sortie « record », peut-être mon corps était-il fragilisé par la vaccination. J’ai fait une séance chez mon ostéopathe qui pense que mes douleurs à la cuisse gauche proviennent d’une légère entorse de l’articulation coxo-fémorale (j’avais fait un grand écart quelques semaines auparavant en glissant sur de la boue). Peut-être… Toujours est-il que j’avais également très mal à la cuisse droite qui a guéri un peu plus rapidement.

L’état de fatigue ? J’ai eu des journées de travail intenses et 2-3 mauvaises nuits à cause de la chaleur. Peut-être est-ce la cause de mon état et que ce pauvre vaccin est injustement suspecté.

Pour conclure sur les effets néfastes de la vaccination sur ma performance : « p’têt ben qu’oui, p’têt ben qu’non. » Ce n’est pas pour rien que j’ai vécu 4 ans en Normandie 🙂

En consultant le site des autorités sanitaires belges j’ai noté ce tableau de statistiques au 31 mai 2021 :

Si vous calculez le pourcentage de notifications par rapport au nombre de vaccinés, vous obtenez les chiffres suivants :

  • AstraZeneca : 0,52% de vaccinés ayant déclaré un effet indésirable
  • Moderna : 0,44%
  • Pfizer/BioNTech : 0,29%
  • Janssen : 0,19%

Je ne sais pas quoi déduire de ces chiffres : soit les vaccinés Moderna sont un peu plus râleurs (l’état belge aurait-il décidé d’administrer ce vaccin préférentiellement aux français vivant en Belgique ???), soit le vaccin est un peu plus « difficile » à supporter que d’autres. A vous de vous faire une opinion.

Si la vaccination Covid-19 devient annuelle comme celle de la grippe (les autorités médicales commencent d’ailleurs à parler d’une troisième injection « pour renforcer l’immunité »), voici en tout cas ce que je ferai :

  1. Malgré les quelques désagréments ressentis, je me vaccinerai sans hésitation. La Covid-19 est une vraie cochonnerie qui peut vous mettre à plat pour plusieurs semaines, voire pire, sportif ou non. Je trouve idiot de se priver d’un vaccin (désolé pour les amateurs des théories du complot) et vous avez certainement une probabilité plus grande de mourir dans un accident avec votre voiture que des effets secondaires du vaccin;
  2. Un Dafalgan juste avant l’injection et un toutes les 6 heures après l’injection  pendant 24 heures. Je suivrai à la lettre la recommandation du centre de vaccination
  3. Pédale douce sur l’entraînement pendant au moins 1 semaine après l’injection, soit repos intégral, soit petites sorties cool en trottinant.

J’espère que mon état de fatigue va disparaître rapidement, il ne me reste que 76 jours avant l’Échappée Belle !

Ce contenu a été publié dans Journal. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.