Voyage en Suisse et à Chamonix – Août 2019 (3/3)

Suite et fin de notre voyage estival. Après une première et deuxième semaine passées en Suisse, nous avons passé la troisième et dernière semaine à Chamonix avec, en bouquet final, ma participation à la CCC.

Samedi 24 août 2019 / Martigny – Chamonix / 44 km

Au départ de Martigny nous prenons la route de la Forclaz pour rejoindre Chamonix. Je prends quelques photos au passage :

  • une vue de Martigny à partir d’un virage du col :
  • le premier aperçu sur le Mont-Blanc (si, si, le petit truc blanc au croisement des deux pentes vertes) :

et le Mont Blanc d’un peu plus près :A Chamonix, nous avons loué  un superbe appartement avec vue sur le Mont-Blanc :Il est parfaitement situé, au calme, complètement équipé et à 5 mn du centre-ville. Nous le recommandons chaudement.

A peine installés, nous partons nous promener dans la ville : Le portique d’arrivée de l’UTMB est déjà en place, j’espère le franchir 1 semaine plus tard :Le podium est aussi déjà en place mais je sais déjà que je ne monterai pas dessus dans une semaine 🙂Nous finissons la journée en allant acheter des tickets pour le téléphérique de l’Aiguille du Midi.

Dimanche 25 août 2019 / Aiguille du Midi – Glacier des Bossons

Si vous ne devez faire qu’une seule chose lors de votre passage à Chamonix, alors n’hésitez pas : choisissez l’Aiguille du Midi. Si vous avez la chance d’y aller par beau temps, le panorama est exceptionnel. Quelques petits conseils au passage :

  • Partez le plus tôt possible : les premiers visiteurs peuvent rester autant qu’ils veulent sur place. Ensuite votre présence est limitée à 2 heures maximum (mais pas vraiment contrôlée à ma connaissance…)
  • Réservez vos billets sur Internet dès que vous êtes sûr de la météo. Ce serait dommage d’y aller pour vous retrouver dans les nuages
  • Si le site internet vous dit qu’aucune place n’est disponible, allez sur place la veille, en fin de journée, avant la fermeture des caisses et achetez des billets. Vous n’aurez pas de place réservée mais … partez le plus tôt possible et vous devriez pouvoir monter
  • Prenez quelques vêtements chauds, l’aiguille est à 3.842 m tout de même.

J’ai pris des dizaines de photos mais aucune ne rend hommage à ce que vous pouvez voir sur place. C’est magique. En redescendant de l’Aiguille du Midi, nous nous arrêtons à la gare intermédiaire du Plan de l’Aiguille pour aller prendre quelques photos du lac Bleu (40 mn de marche AR). De retour à Chamonix en début d’après-midi, nous repartons aussi sec pour une randonnée jusqu’au pied du glacier des Bossons en passant par la cascade du Dard :

Distance totale: 12.86 km
Altitude maximum: 1537 m
Altitude minimum: 1034 m
Télécharger

Petite balade sympa, principalement en forêt à l’abri du soleil mais assez pentue après le chalet du Cerro.  Cela me permet d’accumuler du dénivelé, bon pour la CCC 🙂 Une bien belle journée au total.

Lundi 26 août 2019 / Glacier d’Argentière

Le  temps est toujours magnifique, nous décidons de monter au glacier d’Argentière. Les télésièges et téléphériques étant tous arrêtés, pas d’autre choix que de monter à pied à partir du parking du téléphérique de Lognan. Personnellement, ça me convient 🙂

Distance totale: 18.03 km
Altitude maximum: 2262 m
Altitude minimum: 1226 m
Télécharger

La montée serpente au milieu de la forêt et est très agréable. Ça grimpe sec mais régulièrement. Bizarrement je ne prends aucune photo avant d’être sorti de la forêt :A partir de là, nous empruntons une piste de ski jusqu’au téléphérique de Lognan :En contrebas on aperçoit le refuge de Lognan (une autre route moins agréable pour monter au glacier)Après une bonne grimpette sous le soleil et une piste très caillouteuse, nous arrivons en bordure de glacier avec en arrière plan l’Aiguille du Chardonnet :L’état du glacier est une belle surprise : il est assez propre, ne semble pas avoir trop souffert du réchauffement climatique et nous pouvons marcher dessus : La fin du glacier qui plonge dans la vallée : En redescendant par la même route nous croisons les coureurs de la première des courses de l’UTMB : la MCC réservée (en principe) aux bénévoles et coureurs locaux. Ils nous donnent l’impression de tous être bien fatigués à ce moment de leur course (à 12 km de l’arrivée). Pas très rassurant pour ce qui m’attend quelques jours plus tard. 🙂

Mardi 27 août 2019 / Lac Cornu – Lacs Noirs

La météo étant toujours au beau fixe (un peu moins ensoleillée tout de même), nous continuons notre marathon de randonnées en montant au Lac Cornu puis aux Lacs Noirs :

Distance totale: 10.01 km
Altitude maximum: 2487 m
Altitude minimum: 1963 m
Télécharger

Nous prenons tout d’abord la télécabine de Planpraz bien connue des parapentistes locaux qui décollent du Planpraz. Je déteste téléphériques, télésièges et télécabines et je regrette de ne pas avoir en courant : sous nos pieds serpente un charmant chemin de trail. Plusieurs coureurs s’y entrainent, sans doute en prévision d’une des courses de l’UTMB. Je culpabilise un peu d’être assis dans une télécabine…Vue de la gare de Planpraz (avec des candidats au suicide parapentistes) et du Mont Blanc en arrière plan : La montée jusqu’au Lac Cornu est sans grande difficulté à part un passage où vous devez vous aider de vos mains.Arrivé au col Cornu, on aperçoit le Lac Cornu un peu en contrebas : Un peu décevant… Nous décidons de ne pas descendre sur sa rive (c’est très cailllouteux et pas super folichon) et continuons sur notre lancée en direction des lacs Noirs qui sont derrière la crête à gauche :Au passage nous apercevons au loin des Slackliners. Pas les meilleurs de leur catégorie, nous les avons surtout vu tomber. L’un d’eux a même ramper sur sa ligne faute de pouvoir y grimper. Heureusement qu’ils étaient assurés… 🙂La montée vers les Lacs Noirs est un peu plus pénible, notamment la traversée d’un pierrier :Nous arrivons aux Lacs Noirs, un peu décevants là aussi. Nous y pique-niquons avant de redescendre sur Planpraz. Au final une randonnée assez facile (à part le pierrier qui est un peu plus technique) mais des lacs un peu décevants. Dans la région, le Lac Blanc est beaucoup plus intéressant à faire. Le sentier à partir de la Flégère est beaucoup plus facile que par les Grands Montets (par lequel la CCC et l’UTMB passent). Mais comme nous l’avions fait lors de notre précédent voyage, nous voulions changer.

Mercredi 28 août 2019 / Mer de Glace

Au programme du jour, la Mer de Glace. Enfin, ce qu’il en reste… Le train à crémaillère avait déraillé quelques jours auparavant, incident rarissime. Il refonctionnait le jour de notre randonnée mais nous préférions monter à pied.

Distance totale: 16.19 km
Altitude maximum: 1887 m
Altitude minimum: 1043 m
Télécharger

Nous montons par les Rochers Rouges et le chalet des Mottets :

La vision de la vallée de la Mer de Glace est déprimante : Tout en bas, on aperçoit la grotte de la Mer de Glace. Nous l’avions fait quelques années auparavant et j’ai rendez-vous pour récupérer mon dossard en fin d’après-midi. Nous décidons de rentrer directement par le Chalet de Caillet. De toutes façons la descente jusqu’au niveau de la glace est déprimante, mais instructive sur le réchauffement climatique : à intervalles réguliers un panneau indique le niveau de la glace et l’année. Les années se mesurent en dizaines de mètres de diminution du niveau de la glace. Déprimant.

Jeudi 28 août 2019 / Lac des Gaillands

Pour notre dernier jour avant mon grand rendez-vous, nous décidons de faire une toute petite randonnée sans dénivelé à proximité de Chamonix : le Lac des Gaillands qui est un spot d’escalade. Sur la route nous croisons les concurrents de la TDS qui finissent leur parcours. A ce moment-là, j’aimerais bien être à leur place 🙂

La promenade est sympa, très tranquille avec quelques beaux paysages :

Pour la suite (et fin) de nos aventures, revenez à mon précédent post.

CONCLUSION

Nous avons passé 3 semaines magnifiques en Suisse et à Chamonix. La météo a été vraiment favorable avec seulement un jour de pluie et 2/3 jours couci-couça.

Notre best-off : Zermatt (et la magnifique randonnée de l’Edelweiss), Grindelwald (et le massif de la Jungfrau), Chamonix (toujours aussi magnifique) et Berne (la très bonne surprise de nos vacances).

Nos grandes déceptions : Montreux (en dehors du Château de Chillon qui vaut vraiment la peine) et Genève.

 

 

 

Ce contenu a été publié dans Journal, Voyages. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *