Bilan de l’année 2021 – Programme 2022

Je suis un peu déçu par mon année 2021. J’ai l’impression d’avoir stagné au niveau de l’entraînement sur la seconde partie de l’année et j’ai subi de multiples déconvenues au niveau des courses, soit à cause de leur annulation, soit suite à mon abandon à mon objectif principal de l’année : l’Échappée Belle.

Passons maintenant aux chiffres !

Entraînement 2021

D’un point de vue comptable, j’ai fait mieux en 2021 qu’en 2020 :

  • 2011 : 550 km
  • 2012 : 1.010 km
  • 2013 : 1.480 km
  • 2014 : 1.525 km
  • 2015 : 1.434 km
  • 2016 : 2.063 km
  • 2017 : 3.010 km
  • 2018 : 2.430 km
  • 2019 : 2.271 km
  • 2020 : 3.526 km
  • 2021 : 3.901 km

J’ai aussi explosé en Mai mon record au marathon sur une sortie longue (un peu par hasard) en passant de 4h00 à 3h35 !

J’ai longtemps pensé atteindre les 4.000 km mais j’ai sérieusement baissé le pied en Novembre et Décembre en divisant brutalement ma charge d’entraînement par 2 :La baisse de charge était voulue en Novembre : j’avais des douleurs aux tendons, une certaine lassitude morale et j’avais décidé de faire une coupure annuelle de 2 semaines. Au mois de Décembre, c’est par contre une charge de travail importante (comme chaque fin d’année) et des soucis familiaux qui m’ont contraint à faire une nouvelle coupure de 2 semaines. Je n’ai recommencé à m’entraîner régulièrement qu’à partir de la 3ème semaine avec l’impression de repartir à 0. Un peu décourageant…

J’ai relativement été épargné par les blessures en dehors d’une supposée entorse de l’articulation coxo-fémorale qui m’a contraint à m’arrêter presque 2 semaines en Juin. Après coup, je ne suis pas convaincu par le diagnostic de mon ostéopathe puisque je continue à ressentir une légère douleur en haut de la cuisse gauche qui disparaît à l’échauffement. Je connais pourtant le remède : faire plus d’étirements et plus de gainage, mon objectif 2010, 2011, 2012 … et 2022 🙂 A part ça, rien d’autre en dehors des douleurs « habituelles » aux tendons d’Achille. Mes douleurs aux tendons proviennent peut-être aussi de chaussures qui arrivent en fin de vie : plus de 1.000 km à la fois pour les Brooks Cascadia 14 (que j’utilise pour mes sorties « trail ») et les Brooks Ghost 13 (un modèle « excellent nulle part » mais « bon partout » que j’utilise pour mes sorties mixtes). L’heure angoissante de choisir une nouvelle paire est venue et je pense que je vais aller vers un modèle avec plus d’amorti, peut-être Hoka ou Saucony.

Kilométrage annuel en hausse, nouveau record au marathon, pas de grosse blessure, tout semble aller bien. Alors pourquoi grogner que j’ai stagné ?

Depuis le mois de Septembre, mes performances se sont peu à peu dégradées :

  • à parcours identiques, mes moyennes ont baissé et ma fréquence cardiaque moyenne a augmenté de presque 10 pulsations;
  • ma VO2 max mesurée par Garmin est tombée vertigineusement de 60 en Avril à 48 en Décembre;
  • et mes sensations n’ont plus été au rendez-vous depuis des semaines.

Je cherche toujours la raison de cette dégradation de forme : Surentraînement ? Effets de la vaccination Covid-19 (j’ai été fatigué plusieurs semaines après chaque dose et j’en suis à 3 dans l’année) ? Déprime post-Echappée Belle ? Surcharge mentale à vouloir concilier entraînement intense, charge de travail importante et problèmes familiaux ? Peut-être un peu de tout ça. Les périodes de repos ne m’ont pas permis de recharger les batteries mais ont au contraire amplifié le phénomène.

Heureusement les deux derniers semaines sont un peu plus positives : la fin d’année avec son stress important est passée, je change de travail en Février avec l’espoir d’avoir un quotidien moins stressant et les problèmes familiaux sont en voie de résolution. Les vacances de Noël ont été l’occasion de reprendre l’entraînement sérieusement en accumulant les kilomètres à faible vitesse. La forme semble revenir peu à peu.

Courses 2021

Mes objectifs 2021 étaient les suivants :

Au fil de l’année j’avais prévu quelques courses de préparation supplémentaires qui sont toutes tombées à l’eau :

  • j’étais en liste d’attente sur le Trail des Cisterciens le 1er Mai (il a bien eu lieu) mais j’ai appris que je pouvais le courir la veille de la course et le lendemain de ma première vaccination Covid-19. Je n’y ai donc pas participé par prudence;
  • l’OHM Trail 80 km prévu en Juin a été reporté en Juin 2022;
  • je ne me suis pas présenté à l’Ecotrail de Paris le 3 Juillet après avoir été blessé en Juin;
  • je ne me suis pas présenté non plus au Bear Leki Grizzly Trail le 30 octobre étant totalement hors de forme. Je m’y étais inscrit sans trop de motivation (le parcours semblant particulièrement inintéressant) pour essayer de grappiller des points UTMB pour me permettre de concourir à la loterie de la TDS.

Pour résumer mon année 2021 : deux courses courues dont un échec tonitruant. 🙁

Même si ce n’est pas une course, je garde aussi un très bon souvenir de mon stage avec François D’Haene.

Programme 2022

A la fin de l’Échappée Belle j’écrivais :

J’espère encore courir des trails en montagne mais, au moins pour 2022, je vais me limiter à des courses de 24 heures (en gros 100 km). Psychologiquement je ne me sens pas prêt à rester 48 heures d’affilée sur les chemins. Je m’en suis rendu compte en courant l’Échappée Belle.

Tel le joueur de casino compulsif qui vient de perdre sa chemise mais est persuadé de se refaire, voici mon programme 2022 :

Les courses auxquelles je suis déjà inscrit :

  • L’Houffatrail – 23 janvier 2022 – 53 km – 1.830 m D+ : une course dans les Ardennes belges qui donne la motivation pour reprendre l’entraînement. Je n’y ai pas d’ambition particulière, si ce n’est de commencer à accumuler du kilométrage et du dénivelé positif. Une sorte de « week-end choc »;
  • L’Ultra-Trail des Seigneurs (UTDS) – 9 avril 2022 – 104 km – 3.500 m D+ : mon premier objectif de l’année sur lequel je vise un bon temps (= terminer dans le 1er tiers de la course);
  • Le Grand Trail du St-Jacques – 11 juin 2022 – 123 km – 5.150 m D+ : c’est la troisième année de suite que je prévois la courir, j’espère que cette fois-ci sera la bonne. Je vais la courir en duo et mes ambitions seront limitées à terminer la course;
  • L’UT4M 160 Xtrem – 22 juillet 2020 – 172 km – 11.330 m D+ : mon objectif principal de l’année. L’année dernière j’avais hésité entre l’Échappée Belle et cette course, dans la même région (autour de Grenoble) et a priori plus roulante (22 km de plus pour un dénivelé légèrement inférieur).

Les courses auxquelles j’espère pouvoir m’inscrire :

  • La Bouillonnante – 23 Avril 2022 – 50 km – 2.400 m D+ : j’ai beaucoup aimé cette course que j’ai courue en mode cool en 2021. En 2022 j’y retourne avec cette fois-ci l’objectif d’y faire un bon temps (là encore, 1er tiers du classement). 2 semaines après l’UTDS ce ne sera pas facile;
  • L’Echappée Belle integrale – 19 août 2022 – 149 km – 11.400 m D+ : je retente la loterie et si je gagne, je me relance dans l’aventure. Avec le temps, la déception a fait place à un sentiment de revanche. Je veux me la faire cette p*** de course !

OU

  • La CCC – 23 août 2022 – 100 km – 6.100 m D+ : c’est la seule « grande » course de l’UTMB pour laquelle j’ai suffisamment de points pour tenter la loterie. J’aurais préféré la TDS mais il me manque 2 points…

Oui, je sais, j’avais écrit que je ne courrai plus jamais ces 2 courses mais seuls les imbéciles ne changent pas d’avis. En plus, je n’ai pas encore dit que je les courrai mais juste que je pensais m’inscrire à la loterie. 🙂

Il est possible que je m’inscrive à d’autres courses, notamment dans le cadre de ma préparation en Février, Mars et en Mai mais rien n’est clair pour le moment. Le ratage de l’Échappée Belle m’a montré que j’avais besoin de me forger un mental pour courir très longtemps. Je pense donc profiter du retour du printemps pour faire des week-ends de 2-3 jours de courses (100 à 150 km) sur des tronçons du chemin de St-Jaques-de-Compostelle entre Aix-la-Chapelle et Paris. J’aurais l’occasion d’y revenir…

D’ici là meilleurs vœux à toutes et tous pour 2022 en espérant que la Covid-19 ne perturbera pas le calendrier pour la troisième année consécutive.

Ce contenu a été publié dans Courses, Entrainement, Journal. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.